Interview de Guigui, le cuistot baroudeur

19 janvier 2016 - Publié par adelinelb

Guillaume Lorcy avec Poupi en Nouvelle-Zélande

Jeune homme de 24 ans, Guillaume Lorcy est originaire de Vannes en Bretagne, « dans une banlieue de Paris » se plaît-il à dire. Chef cuistot, il a choppé le virus du voyage avec son grand frère qui, sans cesse, parcourt une bonne partie du globe. En novembre 2015, il s’est envolé pour la Nouvelle-Zélande, avec comme projet de décrocher une belle expérience professionnelle dans un grand restaurant, mais aussi pour réaliser son « trip en vélo ».

– Guigui –

Team Poupi : Bonjour Guillaume, comment t’appelles-tu ?

Guillaume : On se connaît?

TP : Raconte-nous une anecdote de quand tu étais petit ?

G : Un jour, en vélo, quand j’avais 6 ans et demi, presque 8, j’avais un magnifique ensemble short/t-shirt des 101 dalmatiens, et l’idée m’a pris d’aller faire du vélo, dans la ferme de mes parents, et j’ai glissé en tournant sur un passage où toutes les vaches posaient leurs pêches, la suite je vous laisse deviner…

TP : Quel est ton parcours scolaire et professionnel ?

G : J’ai fait un BEP BAC PRO en cuisine, et une mention diététique. Mon parcours s’est déroulé à Pontivy (56), j’ai travaillé dans trois hôtels-restaurants de la chaîne Relais & Châteaux. J’en suis à mon quatrième actuellement en Nouvelle-Zélande, je travaille la plupart du temps dans le luxe.

TP : Quel est ton projet en Nouvelle-Zélande ?

G : Avoir une bonne expérience professionnelle dans un grand restaurant et faire mon trip en vélo.

TP : Quel est ce trip à vélo?

G : Mon trip en vélo c’est avant tout un défi physique personnel, me tester mentalement et physiquement et repousser mes limites. Puis, c’est une façon de voyage sans avoir d’argent ni de polluer, rien qu’avec l’effort consenti. Puis, si un jour je suis fatigué, je prendrai un transport en commun avec mon vélo. Je l’ai déjà acheté ici sur place. Voyager à vélo, c’est une manière de prendre le temps de voir les choses qui m’entourent.

TP : As-tu beaucoup voyagé ? Où ?

G : Pour mon âge, je pense avoir déjà pas mal voyagé, sans tomber non plus dans l’excès : Québec, Italie, Espagne, Vietnam, Cambodge, Indonésie, Australie, Afrique du Sud, Lesotho, Swaziland et actuellement la Nouvelle-Zélande.

TP : Qu’est-ce qui t’a donné l’envie de voyager ?

G : Mon frère et ses nombreux voyages dans le monde.

TP : Quelle est ta philosophie de vie ?

G : Profite, voyage, rigole et prends soins de tes proches.

TP : Quelle est ta saveur préférée ?

Le salé, avec un peu de sel et le soir du salé aussi pour être sûr.

chutes d'eau_matamata

– L’interview au 4ème degré celsius –

TP : Penses-tu parfois être toqué ?

G : Je ne sais pas, je sais qu’avant j’étais schizophrène mais maintenant nous allons mieux.

TP : As-tu déjà rencontré un dindon bronzé d’Amérique ?

G : Non, mais une poule bridée en Asie, oui.

TP : Tu préfères manger sur le pouce ou pousser sur le manger ?

G : Je pousse sur le manger environ 3h après avoir mangé sur le pouce généralement.

TP : Qui dort dîne, t’es d’accord ?

G : Du verbe dordiner? Je dordine, tu dordines, il dordine, nous dordinons, vous dordinez, ils dordinent. Ça vous dirait de boire le thé? Boirleter? Je boirlotte…

TP : Ça t’est déjà arrivé de faire irruption comme un cheveu sur la soupe ?

G : Non, jamais, puis il faudrait une grande assiette pour que j’arrive à aller sur la soupe. Trop compliqué comme question.

TP : Quel est le plat que tu pourrais créer en fonction de toutes les traditions culinaires des pays que tu as visité ? Donne-lui un nom.

G : Puzzle.

TP : Tu fais du piano ?

G : Je sais jouer un morceau, et pas correctement.

TP : As-tu déjà utilisé un chinois en cuisine ?

G : Oui, je suis cuisinier.

TP : As-tu déjà échangé quelque chose contre un plat de lentilles ?

G : Oui, une assiette de plomb car les lentilles sont pleines de fers.

TP : Est-ce que tu penses qu’avec du vin rouge et du vin blanc on peut faire du vin rosé ?

G : Expérience déjà réalisée un samedi soir entre les années 2006 et 2010.

TP : Questions rapidité, « t’es plutôt » : gastronomie ou gastroentérite ?

G : Gastronomie.

TP : Tatamis ou tamis ?

G : Tamis.

TP : Potage ou fromage ?

G : Fromage.

TP : T’es plutôt macdo en speed ou tournedos rossini façon Truffaut accompagné de sa crème de courge delicata et ses artichauts en poivrade ?

G : L’autre.

TP : T’es plutôt Fitou le dimanche soir ou fifou le samedi soir ?

G : Saturday night fever.

 

*Guillaume Lorcy est un ambassadeur de la communauté Poupi Le Nuage depuis 2015.

Partager l'articleShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter